top of page

6 techniques d'accroche pour un storytelling percutant


80% des orateurs commencent ainsi leur présentation :

Ils s'avancent vers le public, le salue, le remercie de sa présence, disent qu'ils sont ravis d'être là. Ils se tournent ensuite vers la slide qu'ils ont projeté et commencent à commenter le programme qui se présente sous la forme d'une liste à puces.


Sachez que si vous faites cela, c'est catastrophique pour votre présentation et l'intérêt de votre présentation tombera à néant...

Pourquoi ?

Tout simplement parce que 80% des orateurs font exactement la même chose et que vous allez ni vous différencier ni marquer les esprits de votre public (qui, instinctivement, sait qu'il va devoir subir une énième présentation au lieu d'y participer !)


Gagner l'attention de son public se fait dès les 4 premières minutes de la présentation. Celles-ci sont donc cruciales !


Alors comment commencer avec impact et s'assurer d'une bonne connexion avec son auditoire ?

Technique 1
Surprenez votre auditoire avec un chiffre contextualisé ou une statistique récente.

Un chiffre phare et contextualisé ou une statistique révélée par une étude récente (en lien naturellement avec votre sujet) est un excellent moyen de capter l'attention dès les premières secondes de votre intervention.

Exemple :


Lors de sa dernière Keynote, Tim Cook (Apple), qui s'adresse aux développeurs présents dans la salle, commence son intervention en présentant le nombre d'applications téléchargées à partir de l'iTunes Store. Il enchaîne ensuite sur le montant attribué aux développeurs (sur la slide projetée, un chèque). La salle est en liesse.

Technique 2
L'histoire

Commencez par raconter une courte histoire, une anecdote ou par présenter une étude de cas.

Cela est très efficace et intéresse le public !

Howard Gardner (Professeur à Harvard) dit que : « Les histoires sont l'arme la plus puissante dans l'arsenal d'un leader ».

Les histoires interpellent, elles encouragent l'écoute, elles parlent aux émotions.

Elles sont également facilement mémorisables et le partage d'expérience donne toujours de riches résultats.

Cela doit naturellement être lié à votre sujet et ne doit pas dépasser 1'30.

Technique 3
Posez une question qui interpelle et surprend le public.

Cette question doit amener vers votre sujet de façon à assurer un enchaînement logique et structuré.

Exemple :

Vous devez présenter un système électronique utilisé par les véhicules hybrides. Vous allez travailler l'accroche de façon à interroger le public à partir d'un visuel projeté.

Vous avez illustré la slide par 3 véhicules de couleur rouge.

Demandez alors à l'assistance quel était le point commun entre ces 3 véhicules ?

La réponse attendue est "Rouge" et vous devez enchaîner ainsi : "Pas seulement, elles sont hybrides et sont équipées du système Stop-Start !". Ainsi vous annoncez le sujet de votre intervention et enchaînez sur sa solution.

Technique 4
Posez une question rhétorique (affirmation énoncée sous la forme d'une question)

La question rhétorique va aider votre auditoire à visualiser votre sujet et à se projeter dans votre présentation.


Invitez-le à "Imaginer".


Le simple fait de formuler ainsi votre accroche va emmener votre public dans une dimension de visualisation forte. Il sera captif et actif car vous lui demandez concrètement de participer et d'échanger avec vous. Appuyez bien votre intonation sur la formule "Imaginez" pour exprimer votre invitation.


  • Conduire le public à donner la réponse attendue, donc à être en accord avec vous

  • Affirmer un propos

Technique 5
Posez une question qui encourage l'auditoire à lever la main

Il s'agit ici de poser une question qui appelle à un comparatif (toujours liée au contexte de votre sujet). Cette technique favorise la participation active de votre auditoire dès les premières secondes de votre présentation.

Exemple :

  • "Combien d'entre vous..."

  • "Y a-t-il des personnes parmi vous qui..."

Technique 6
Demandez au public de raconter une de ses expériences

Interpeller une personne de l'assemblée et l'inviter à partager son expérience du sujet avec l'ensemble de l'auditoire puis rebondir sur ce qu'elle vient de dire pour commencer votre exposé.

Cette technique exige beaucoup d'entraînement et un fort pouvoir d'improvisation de la part de l'orateur, mais elle fonctionne très bien. Le public se sent impliqué et engagé. La connexion est garantie.

 

Par Gérald VIGOUROUX

Formateur Consultant

Concepteur

DiapoDesigner

https://www.geraldvigouroux-formation.com/

664 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page