top of page

Comment bien utiliser les polices de caractères ?


Nous disons souvent qu’il est préférable de ne pas utiliser trop de polices de caractères différentes sur un document. Abuser de ces outils de design peut effectivement porter atteinte à la lisibilité et au rendu de votre production dans son ensemble. Néanmoins, à l’instar de l’utilisation des couleurs, il peut être judicieux de varier les plaisirs (avec modération) afin de mettre en exergue certains éléments textuels.


3 principes à connaître !

Aux yeux de nombreux passionnés de graphisme, maltraiter les polices est un crime. Reste à savoir quelles lois régissent leur utilisation. Sans plus attendre entrons dans le vif du sujet :

  • Limitez-vous à trois polices de caractères ! Vous pourrez vite constater que trois polices sont suffisantes. Si vous en utilisez davantage, votre design risque d’être un rien « cacophonique ». Il est préférable (mais pas obligatoire) que la police de vos paragraphes de texte soit une police Sans Serif (dite sans empattement). Ces polices sont lisibles et fluides donc très pratiques pour un visuel.

  • Assurez-vous d’obtenir un contraste fort : rien ne sert d’avoir une combinaison de polices magnifique si votre texte est impossible à déchiffrer. Prenez soin de sélectionner une couleur pour votre texte en contraste avec l’image/la texture sur laquelle il est incrusté.

  • Visez juste ! En d’autres termes, sachez à qui vous parlez et quelle sorte de message vous souhaitez véhiculer. Une police Script sera appropriée si vous souhaitez donner une sensation d’élégance. Une police Sans Serif vous conférera un air moderne et sophistiqué, tandis qu’une police Serif (dite à empattement) vous permettra d’affirmer un style visuel « old-school » proche de celui de la presse traditionnelle. Illustrons ces trois notions :


5 façons élégantes d'utiliser les polices


1 - Jeux de styles

Combiner des polices de natures différentes constitue un excellent moyen de transmettre plusieurs messages visuels tout en respectant les règles élémentaires du design. Le mariage des polices Script et Sans Serif par exemple, laisse entendre une certaine souplesse de création et de style. En effet, la police Sans Serif transmet un message moderne et la Script ajoute sa touche d’élégance. Un fois de plus, tout dépend de vos ambitions en termes d’identité visuelle.


Sans Serif et Script



Jeux de tailles


Il peut être judicieux d’utiliser une même police dans différentes « tailles » ou « épaisseurs » pour mettre en valeur certains mots ou groupes de mots. Vous pouvez opter pour un contraste entre les caractères gras et les caractères fins ou simplement jouer avec la taille de votre police. Les oppositions fin/épais ou grand/petit sont en vogue et permettent de conjuguer texte et visuel sans que l’un n’empiète sur l’autre.


Grand/Petit

Gras et fin


Jeux d'orientations


Appliquer l’Italique sur une partie de vos textes peut également s’avérer judicieux. L’astuce fonctionne aussi bien avec les polices Serif que Sans Serif. Le rendu est intéressant et l’exercice relativement simple. À essayer.

Droit et Italique


Jeux d'espaces



Votre texte n’a pas nécessairement à figurer au milieu de votre page ou de votre image. Combler l’espace « vide » de votre image avec votre texte (attention à ce qu’il figure dans la grille centrale du site) vous permettra de conserver la beauté du visuel tout en transmettant votre message avec subtilité. Voyez vous-même :


Jeux de formes

Les formes sont d’excellents outils pour mettre en valeur vos textes. Vous pouvez utiliser des rectangles, des ronds ou encore des carrés à des fins diverses. Prenez soin de bien optimiser la transparence de vos formes afin d’obtenir l’effet escompté.


Gérald VIGOUROUX

https://www.geraldvigouroux-formation.com/


EndFragment


EndFragment

EndFragment

EndFragment

EndFragment

28 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page